Pourquoi le prix du gaz en Europe augmente sans cesse ?

0
50

La question des prix du gaz naturel occupe le devant de la scène à l’automne 2022. Le prix n’a jamais été aussi élevé. En France, les prix de gros sont passés à 170 € par MWh en août 2022, 44 € en août 2021 et 8 € en août 2020. Avec la flambée des prix en Europe, la même question épineuse s’est posée : pourquoi ?

Du gaz devenu indispensable

Le gaz naturel est de loin un combustible fossile abondant et extrêmement bon marché. Dès lors, il devient indispensable. La consommation mondiale de gaz naturel a doublé en 30 ans. Il est bien sûr utilisé pour le chauffage, mais il sert aussi à produire de l’électricité, et de nombreux secteurs industriels en consomment en grande quantité (alimentaire, chimie, sidérurgie, etc.).

La fin de la crise sanitaire et le redémarrage de l’économie mondiale

Si le Covid a freiné l’économie mondiale en 2020, celle-ci repart l’année suivante avec beaucoup de dynamisme. La demande de gaz naturel s’est envolée, notamment en Chine, premier importateur mondial. Les réserves de gaz naturel sont au plus bas à l’été 2021, ce qui encourage les hausses de prix.

Producteurs et exportateurs de gaz

La moitié de la production mondiale de gaz naturel est assurée par seulement 5 pays : les États-Unis, la Russie, l’Iran, la Chine et le Canada. Les États-Unis exportent très peu et consomment la plupart de leurs produits, tout comme la Chine. La Russie se retrouve ainsi le premier exportateur mondial de gaz naturel, notamment vers l’Europe. En 2020, 44 % du gaz naturel consommé en Europe provenait de Russie, 20 % de Norvège et environ 12 % d’Algérie.

Des problèmes à répétition pour la production et l’acheminement du gaz en Europe

Les Pays-Bas, pourtant à la pointe d’un immense champ gazier, viennent de mettre fin à son exploitation en raison de secousses sismiques à répétition. La principale usine de liquéfaction de gaz naturel de Norvège a dû fermer pendant près de deux ans après un incendie en 2020. Quant aux gazoducs NordStream 1 et 2 chargés d’acheminer le gaz russe vers l’Europe, notamment l’Allemagne, ils ont rencontré de nombreux déboires. Ce sont tous des problèmes qui font grimper le prix du gaz naturel.

Le gaz, une arme de guerre pour Poutine

Le gaz est au cœur des tensions depuis l’offensive de Vladimir Poutine contre l’Ukraine en février 2022. Pour la Russie, il s’agit de faire payer aux Européens leur soutien à l’Ukraine et les sanctions économiques qui lui sont imposées. Poutine joue donc à son avantage, à savoir la dépendance de l’Europe au gaz russe. L’objectif est de mettre la pression sur les Européens en réduisant le nombre de livraisons à l’arrivée de l’hiver. La Russie est également soupçonnée d’être impliquée dans le sabotage des gazoducs NordStream 1 et 2 en septembre.

L’Europe s’inquiète des pénuries et des pannes d’électricité cet hiver. Les citoyens craignent de ne pas pouvoir payer leurs factures de chauffage. Tous les gouvernements sont aux prises avec la crise de l’énergie : inspections énergétiques, plafonnement des prix, redémarrage de centrales à charbon particulièrement polluantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici