Permis Moto Automatique : Comment l’obtenir?

0
32

L’obtention d’un permis pour une moto automatique comporte une série d’étapes. Dans cet article nous allons détailler toutes ces étapes avant de vous présenter le matériel qui doit être porté le jour de l’examen du permis moto automatique.

Quelles sont les modalités d’inscription au permis moto automatique?

Dans cette première partie nous expliquerons les démarches d’inscription au permis moto automatique, avant de présenter les différentes étapes des cursus permis.

Pour s’inscrire au permis moto automatique de type A ou A2, il faut le faire dans une école de moto comme pour les catégories standards A et A2. De plus, ce registre nécessite le respect de certaines réglementations comme la fourniture de pièces pour la constitution d’un dossier.

Certaines conditions doivent être remplies pour obtenir un permis de conduire automatique A2, à savoir :

  • L’intéressé doit être âgé d’au moins 18 ans pour pouvoir obtenir automatiquement sa carte A2 ;
  • La personne doit détenir l’ASSR (certificat scolaire de sécurité routière);
  • Si un candidat est étranger, il doit présenter une carte de séjour en cours de validité et un justificatif de résidence en France depuis au moins 6 mois ;
  • Photocopie du certificat individuel JDC ou JAPD (moins de 25 ans) ;
  • Une photocopie du certificat d’exonération ;
  • La carte A2 est valable 15 ans à compter de sa délivrance.

Le parcours du permis de cours type A/A2 pour une moto automatique

Dans cette deuxième partie nous expliquerons le déroulement des formations permis moto automatique, avant d’expliquer comment s’opère le passage d’un permis automatique à un permis standard.

L’obtention du permis de type A/A2 comprend plusieurs étapes différentes, certaines théoriques et d’autres pratiques, ainsi que trois parcours différents, à savoir :

  • Le code de la route ;
  • Le plateau ;
  • Trafic.

Les parcours du plateau s’effectuent en 4 étapes distinctes. Le premier fait référence au contrôle de la moto sans moteur et dont l’objectif est de pouvoir la déplacer en la guidant en se tenant sur le côté. Cette première étape comprend deux parcours. La deuxième étape fait référence au contrôle de la moto à allure réduite voire lente et comprend deux parcours identiques qui doivent être effectués très lentement et qui permettent une meilleure maniabilité de la moto. Le troisième test fait référence à la maîtrise à un rythme plus rapide et se compose de deux cours de maîtrise de la vitesse en ville. Ce dernier aura pour objectif de travailler les réflexes d’évitement et les freinages brusques.

Enfin, la dernière épreuve est orale et comporte une dizaine de fiches moto que le candidat doit connaître. Celles-ci incluent les risques, les notions de comportement ainsi que certaines techniques.

Cette étape est censée s’assurer que la personne qui obtient son permis connaît sa moto, les règles de sécurité et les situations délicates auxquelles elle pourrait être confrontée.

Le rôle de l’essai routier est d’examiner le comportement de la moto. Il comprend un stage de 12 heures et sa fonction est d’apprendre à l’élève à développer de bons réflexes et à conduire d’une manière qui ne compromette pas la sécurité de son entourage.

Passer d’un permis A ou A2 automatique à un permis A ou A2 standard

Les personnes qui ont obtenu une autorisation automatique de type A ou A2 ont la possibilité d’obtenir ultérieurement une autorisation standard A ou A2. Il leur suffit de passer une évaluation. C’est un examen qui nécessite un rendez-vous et dont le prix oscille entre 100€ et 250€, tout dépend des écoles de moto. Basé sur les dernières réglementations en vigueur dans les écoles de moto, cet examen est une vérification effectuée par un inspecteur et consistera à vérifier que le candidat utilise correctement sa boîte de vitesses et son embrayage.

De quel équipement ai-je besoin pour passer un permis moto automatique?

Quant à la carte automatique de type A ou A2, elle nécessite un équipement spécifique.

Le casque et les gants sont les seuls accessoires d’équipement obligatoires à avoir le jour de l’examen. Quant au chaussant, il doit être relevé à la hauteur des chevilles. La veste doit couvrir la partie supérieure du corps. Cependant, il ne faut pas oublier la colonne vertébrale, qui est également un élément de protection important pour garantir la sécurité à bord d’une moto.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici